Alda Merini, poétesse d’Italie (Hommage aux femmes)

Fragile, opulenta donna, matrice del paradiso
sei un granello di colpa
anche agli occhi di Dio
malgrado le tue sante guerre
per l’emancipazione.
Spaccarono la tua bellezza
e rimane uno scheletro d’amore
che però grida ancora vendetta
e soltanto tu riesci
ancora a piangere,
poi ti volgi e vedi ancora i tuoi figli,
poi ti volti e non sai ancora dire
e taci meravigliata
e allora diventi grande come la terra.

Alda Merini

Fragile, femme opulente, matrice du paradis
tu es une graine de culpabilité
même aux yeux de Dieu
malgré tes guerres saintes
pour l’émancipation.
ils ont brisé ta beauté
et il ne reste qu’un squelette d’amour
mais qui crie encore vengeance
et seulement toi tu réussis
encore à pleurer,
puis tu te tournes et tu vois encore tes enfants,
puis tu te tournes et tu ne sais pas encore quoi dire
et tu te tais émerveillée
et alors tu deviens aussi grande que la Terre.

**Alda Merini**

traduction de NLéon

Une réflexion au sujet de « Alda Merini, poétesse d’Italie (Hommage aux femmes) »

Laisser un commentaire