Reine d’acajou

Reine d’acajou

 

Un coeur brodé de dentelles
Tenu par une ficelle
Plane au vent, chante crécelle
Sa chemise sans bretelles

S’envoie en l’air, un cerf-volant
L’attraper, bel affriolant
Battant des ailes, l’ortolan
Monte vers le soleil brûlant

Dans l’azur de ses prunelles
Délicate coccinelle
Habillée tout en flanelle
Véritable Pimprenelle

Vêtue de ses beaux habits blancs
Ses cheveux volent ondulants
Sur ses épaules, dénudant
Le trouble du jeune galant

Elle voudrait poser toute nue
A jouer, sotte ingénue
Sur une pierre biscornue
Lui souhaiter la bienvenue

Visiter le jardin désir
Ses douceurs pouvoir les choisir
L’éphèbe voudrait s’en saisir
Déguster les fruits du plaisir

Un peu gauche, elle le conduit
Au doux pêché de chair, l’induit
A frôler son petit réduit
Et en titiller le produit

Timide, le rouge aux joues
N’ayant jamais vu de joujou
Peur de casser ce cher bijou
Aux fines couleurs d’ac

Publié par

remicasse

J'écris poèmes, haïkus et citations

Une réflexion au sujet de « Reine d’acajou »

Laisser un commentaire