LES SEPT PECHES CAPITAUX

 

 

L’AVARICE

Malheur à toi,

Le calice,

Tu le vois,

Et le vice est en toi.

Tu hausses la voix,

Avec des caprices,

De roi.

LA PARESSE

C’est la presse qui ne fonctionne pas,

Et tu poste à la mauvaise adresse,

Ton attestation ne parviendra pas.

Que de tristesse tu gardes en toi.

La messe est dite,

Prends ta valise sous le bras,

Et pars,

Le train n’attend pas.

L’ENVIE

Je te vois,

Je te désire,

Je t’aspire,

Secrétant l’élixir,

Du plaisir

Attrait du désir,

De jouir.

L’ORGUEIL

C’est l’écureuil qui récolte ses noisettes,

Dans la quête d’une autre cueillette.

LA GOURMANDISE

C’st la bêtise qui se déguise,

Dans une tarte aux cerises,

Qui dynamise la couardise,

Et délecte de réglisse,

Séraphine de Senlis.

LA LUXURE

C’est la pureté qu’on savoure,

Pour la convoiter sans amour.

LA COLÈRE

Mène ta guerre,

Militaire,

A cœur de l’armée de l’air.

Vol à main armée,

Ils t’ont raqué,

Les mercenaires.

Sévère destinée!

Publié par

Maryline Michaux

née le 16 novembre 1964 à Charleville(08)

2 réflexions au sujet de « LES SEPT PECHES CAPITAUX »

Laisser un commentaire